Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Après l'accouchement : le retour à la maison

À la maison, un suivi par une sage-femme vous est proposé par l'Assurance Maladie. La consultation post-natale vous permet d'aborder diverses questions : contraception, alimentation, baby blues, troubles urinaires... La rééducation périnéale et abdominale vous aide à retrouver votre bien-être.

Adobestock 140828351 scaled

Le retour à domicile : un suivi par une sage-femme

Adobestock 74807487

Un suivi jusqu'au 12ème jour de bébé

Pour faciliter votre retour à la maison, vous pouvez bénéficier à votre domicile d'un suivi par une sage-femme pour vous et votre enfant. Il est conseillé de prendre contact avec elle avant même d'avoir quitté la maternité.

Votre sage-femme, après sa première visite, vous dira quel suivi est nécessaire.

Cette surveillance est prise en charge à 100 % par l'Assurance Maladie, jusqu'au 12ème jour après la naissance de votre bébé.

Deux séances de suivi postnatal avec une sage-femme

La grossesse et l'arrivée de bébé entrainent de nombreux changements et, avec eux, des questions et des doutes. Une fois de retour à la maison, vous pouvez ressentir le besoin d'être accompagnée.
Vous pouvez bénéficier, en cas de besoin, de 2 séances de suivi post-natal par une sage-femme. Ces séances sont l'occasion d'exprimer vos difficultés (baby blues, tristesse ...) et vos questions sur l'allaitement, les soins à apporter à votre bébé, la contraception...

Ces 2 séances sont à réaliser entre le 8e jour suivant la naissance jusqu'à la 14e semaine après l'accouchement, au cabinet ou à domicile.

Elles sont prises en charge par l'Assurance Maladie à 100 % jusqu'au 12ème jour après la naissance et 70 % au-delà.

La consultation post-natale et l'entretien de prévention obligatoires pour la maman

La consultation post-natale doit être effectuée dans les 6 à 8 semaines qui suivent votre accouchement. Elle peut être réalisée par votre médecin ou par votre sage-femme.

Cette consultation est prise en charge à 100 % par l'Assurance Maladie dans la limite des tarifs de base.

Depuis le 1er juillet, pour mieux accompagner les jeunes mères dans les semaines qui suivent la naissance, un entretien postnatal précoce leur est proposé systématiquement. Il peut être réalisé par une sage-femme ou un médecin entre la 4e et 8e semaine après l'accouchement.

L’objectif de cet entretien est :

  • De repérer les premiers signes de la dépression du post-partum (état dépressif ou anxieux, fatigue, humeur instable…).
  • D’identifier d’éventuels facteurs de risques qui exposent les parents à cette dépression (isolement, événement stressant…).
  • D'évaluer les éventuels besoins de la femme ou du couple en termes d'accompagnement.

Le professionnel de santé peut proposer un 2e entretien entre la 10e et la 14e semaine qui suivent l'accouchement, afin de continuer l’accompagnement s’il le juge nécessaire ou à la demande du ou des parents.

Cet entretien est pris en charge aux taux habituels (70 % par l’assurance maladie obligatoire).

La rééduction périnéale et abdominale post-natale

Le périnée s’étend du pubis jusqu’à l’ossature du bassin et est composé de muscles et de tissus qui soutiennent les organes génitaux et urinaires dans le bassin : vessie, urètre et rectum.

Le périnée est fragilisé lors de la grossesse et surtout de l’accouchement. Sa perte de tonicité expose à des troubles immédiats : fuites urinaires lors de la toux, d’un effort, du rire..., sensation de gêne et pesanteur sur le périnée, perte de sensations lors des rapports sexuels. À long terme, en l’absence de soins, des complications telles qu’une incontinence urinaire ou un prolapsus génito-urinaire peuvent apparaître.

C’est pourquoi, il est conseillé de ne pas porter de lourdes charges dans les semaines qui suivent l’accouchement et il est capital de ne pas négliger la rééducation qui consiste à redonner au périnée sa solidité.

Prenez rendez-vous auprès d’une sage-femme ou d’un masseur-kinésithérapeute, en cabinet de ville ou à l’hôpital. Des séances de rééducation périnéale peuvent être prescrites après l’accouchement .

Cette rééducation est prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, dans la limite des tarifs de base.

26590471

La vie au quotidien de retour à la maison

Prendre soin de soi

Vous ressentez une fatigue physique due à la grossesse, à l’accouchement, aux réveils fréquents et aussi à la présence de vos autres enfants. Dans tous les cas après une naissance, entourez-vous d’aides précieuses : parents, amis…

Le baby blues est fréquent et le plus souvent bénin. Il ne dure que quelques jours et se caractérise par l'alternance d'émotions très contradictoires : joie, pleurs, irritabilité.

Si à cette fatigue et ces émotions, s’ajoutent une lassitude et un manque d’entrain qui vous paraissent anormaux, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant ou à votre sage-femme.

Voici quelques conseils pour retrouver votre silhouette et votre entrain :

  • De retour à la maison, vous n’avez pas retrouvé votre poids d’avant votre grossesse ; c’est normal car votre corps a produit lors de la grossesse des réserves en vue de l’allaitement. Ne faites pas de régime alimentaire si vous allaitez et ne commencez pas avant les 3 mois de votre bébé si vous n’allaitez pas.
  • Ayez une alimentation variée et équilibrée en évitant les excès.
  • Buvez abondamment de l’eau, surtout si vous allaitez.
  • Ménagez votre organisme et essayez de récupérer les heures de sommeil perdues la nuit en faisant des petites siestes pendant que votre bébé dort.
  • Reprenez une activité physique modérée telle que la marche dans les semaines qui suivent l’accouchement. Mais ne reprenez jamais une activité sportive plus intense (tennis, sports collectifs…) avant d’avoir pratiqué la rééducation périnéale qui vous a été prescrite et sans l’accord de votre médecin.

Prendre soin de son bébé

Allaitement ou biberon ?

Dès la naissance de votre bébé, vous choisissez de l'allaiter ou de le nourrir au biberon. À la maternité puis à la maison, tétées ou biberons rythment les journées. Que ce soit au sein ou au biberon, la tétée est un moment d’échange privilégié avec votre enfant.

Il se peut que vous vous posiez la question sur l’utilité d’allaiter si c’est pour peu de temps. La réponse est oui, même sur une période courte. Le lait maternel est riche et équilibré en anticorps, vitamines, sels minéraux, oligo-éléments, sucres, graisses, protéines dont votre bébé a besoin pour bien grandir. Le lait maternel est aussi très digeste et bien assimilé. Votre lait se modifie au fil des jours. Le rythme et la durée des tétées varient selon les besoins de votre bébé.

Source : Ameli

Idees recues sur allaitement