Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Grossesse - le programme de suivi et la première consultation

La première consultation a lieu au cours du premier trimestre de la grossesse. La grossesse est confirmée et le terme est précisé. Les professionnels de santé établissent avec vous le programme de suivi.

Le 1er rendez vous de grossesse chez le gynecologue 2015

Un accompagnement tout au long de votre grossesse

Infographie examens pendant grossesse jpg

Pour s'assurer du bon déroulement de la grossesse et prévenir les risques liés à la grossesse, un suivi médical est indispensable.

Votre grossesse peut être suivie sur le plan médical, par un médecin (généraliste ou gynécologue) ou par une sage-femme, en libéral, à l’hôpital ou dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI).

La sage-femme peut assurer en toute autonomie la surveillance de votre grossesse, si celle-ci ne présente pas de risques particuliers.

Selon vos besoins, pour des raisons médicales, psychologiques ou sociales, votre médecin ou votre sage-femme peuvent vous orienter vers d’autres professionnels : médecin spécialiste, infirmier, psychologue, assistant(e) social(e)…

En période d'épidémie de Covid-19, votre suivi peut être adapté.

Afin de veiller au bon déroulement de votre grossesse et de vous accompagner dans votre projet de naissance, vous bénéficiez :

  • De 7 consultations médicales.
  • D’examens complémentaires (échographies...) et d'examens biologiques (prises de sang, analyses d'urines...)
  • De 3 échographies recommandées au cours de la grossesse,
  • D’un entretien prénatal précoce obligatoire qui est l’occasion de faire le point avec un professionnel de santé (sage-femme ou médecin) sur votre projet de naissance et vos besoins spécifiques pendant votre grossesse et après l’accouchement. Programmez-le le plus tot possible,
  • D’un bilan prénatal de prévention avec une sage-femme libérale ou de PMI : la sage-femme fait le point sur l'alimentation et les comportements à risque (alcool, tabac, autres addictions…) et vous informe sur l’importance de la vaccination et du suivi bucco-dentaire pendant la grossesse. Ce bilan peut être réalisé dès la déclaration de grossesse et si possible avant la 24e semaine d'aménorrhée.
  • De 7 séances de préparation à la naissance et à la parentalité.
  • D'un bilan bucco-dentaire gratuit du 4e mois de grossesse.

Le papa peut également bénéficier d’un examen de santé prise en charge à 100 % si nécessaire.

Le médecin ou la sage-femme veille au risque infectieux :

  • La grippe peut avoir des complications durant la grossesse, la vaccination est conseillée avant l'hiver.
  • La Covid-19, en période d'épidémie, peut être grave au cours du troisième trimestre de grossesse, surtout si la femme enceinte a une maladie autre (asthme, diabète gestationnel, hypertension artérielle, surpoids ou obésité...) Les femmes enceintes peuvent se faire vacciner dès le premier trimestre de grossesse en centre de vaccination.
  • Pour protéger votre bébé à sa naissance, en attendant qu’il puisse être vacciné, le médecin ou la sage-femme vous propose d'être vaccinée contre la coqueluche entre la 20è et la 36è semaine d'aménorrhée. Si vous n'êtes pas vaccinée pendant votre grossesse, le professionnel de santé s'assure que les membres de votre famille, qui seront à son contact sont à jour de leur vaccination contre la coqueluche (stratégie du cocooning).

Dans les suites de votre accouchement et avant la sortie de la maternité, il vous sera proposé, si vous n’êtes pas protégée, de vous faire vacciner contre la rubéole dans l’éventualité d’une future grossesse et contre la coqueluche.

Au cours du premier trimestre de grossesse : la première consultation

Première consultation : quel bilan ?

La première consultation de suivi avec votre médecin ou votre sage-femme doit se dérouler avant la fin du troisième mois de grossesse.

Le médecin ou la sage-femme s'enquiert de votre état de santé. Il s'assure que vous n'êtes pas exposée dans votre environnement au plomb (saturnisme), qui est très toxique pour l'enfant à venir. Il vous informe sur la nécessité de ne prendre aucun médicament de votre propre initiative car certains peuvent avoir un retentissement sur l'enfant. Il vous prescrit des folates (vitamine B 9) jusqu'à 12 semaines d'aménorrhée pour prévenir certaines anomalies du système nerveux. C'est le moment d'aborder vos difficultés à arrêter de fumer ou de boire de l'alcool.

Votre médecin ou votre sage-femme réalise un examen clinique complet avec prise de tension artérielle et vous prescrit.

Des examens sanguins pour déterminer :

  • Votre groupe sanguin et votre rhésus, la présence éventuelle d’agglutinines irrégulières.
  • L'immunisation contre certaines maladies infectieuses présentant des risques : rubéole, toxoplasmose, syphilis, hépatite B, la présence du virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

L'existence d'une anémie :

  • Une bandelette urinaire pour rechercher la présence de sucre et de protéines dans les urines.
  • Un ECBU (examen cytobactériologique des urines ) à la recherche d'une infection urinaire, si besoin.
  • Une première échographie. Cette échographie dite "de datation" permet de dater précisément le début de votre grossesse en mesurant l’embryon ;
  • Un frottis cervico-utérin, si vous n’êtes pas à jour.

L'échographie du premier trimestre :

L'échographie est réalisée entre la 11ème et la 13 ème semaine d'aménorrhée. Elle précise si la grossesse est unique ou gemmellaire, confirme la vitalité du (ou des) fœtus, fixe le terme de la grossesse, dépiste des malformations importantes et mesure la clarté nucale.

Le médecin ou la sage-femme vous propose un dépistage de la trisomie 21, anomalie chromosomique caractérisée par la présence d'un chromosome 21 supplémentaire. Chaque cellule humaine contient 46 chromosomes organisés en 23 paires. Au moment de la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde, chaque parent transmet à son enfant 23 chromosomes. La trisomie 21 résulte d'une anomalie de répartition des chromosomes survenant au cours de la division cellulaire.

Si vous souhaitez bénéficier de ce dépistage qui évalue le risque que votre enfant soit atteint de trisomie 21, le médecin ou la sage-femme vous explique son déroulement.
Le dépistage comporte :

la recherche d'une clarté nucale trop grande (espace au niveau de la nuque de l'embryon) lors de la première échographie (réalisée entre la 11e et la 13e semaine d'aménorrhée) ;

un dosage des marqueurs sériques par prise de sang (substances sécrétées par le placenta ou le fœtus et présentes dans le sang de la mère). Un taux plus élevé ou plus bas que la normale peut être le signe d'une trisomie 21 ;

la prise en compte de votre âge, car le risque de trisomie 21 augmente avec l'âge de la maman.

Lorsque le médecin ou la sage-femme a consulté les résultats, il évalue le risque de trisomie 21. Si les résultats des tests sont bons, vous bénéficiez d'un suivi habituel.

Si le dépistage comporte des anomalies, le médecin ou la sage-femme vous propose, en fonction du risque de trisomie 21 :

soit un test complémentaire appelé dépistage prénatal non invasif (DPNI) mesurant l'ADN fœtal libre circulant dans votre sang. À partir d'une prise de sang, les fragments d'ADN du fœtus, mêlé au vôtre, sont isolés et analysés :

si le résultat est négatif, votre grossesse bénéficie d'un suivi habituel.

si l'ADN provenant du chromosome 21 est présent en grande quantité, il est probable que l'enfant ait une trisomie 21. Dans ce cas, un diagnostic de trisomie est proposé. Il consiste réaliser un caryotype fœtal (analyse les chromosomes du fœtus) grâce à un prélèvement de liquide amniotique (amniocentèse) ou un prélèvement d'un fragment de placenta (choriocenthèse) ;

soit, d'emblée, un caryotype fœtal si le risque de trisomie 21 est très élevé.

Si le diagnostic de trisomie 21 est confirmé, vous pouvez être accompagné(s) pour la poursuite de la grossesse ou choisir de demander une interruption médicale de grossesse.

Préparer sa première consultation

Lors de la première consultation, vous pouvez faire le point avec le médecin ou la sage-femme de certaines situations médicales ou professionnelles qui vous concernent :

Signalez vos allergies, problèmes de santé personnels et familiaux passés ou présents, traitements en cours, etc.

Faites le point sur votre hygiène de vie et les éventuels risques pour votre grossesse (alcool, tabac, alimentation, activité sportive, etc.).

Signalez votre profession et vos conditions de travail. S’il existe un risque professionnel, votre médecin vous orientera vers le médecin du travail.

Profitez-en pour exprimer vos interrogations concernant votre futur accouchement.

N'hésitez pas à préparer toutes les questions que vous souhaitez poser lors de cette première consultation.

Fixez les dates de rendez-vous de l'entretien prénatal précoce obligatoire et du bilan prénatal de prévention.

Déclarer sa grossesse

C'est le moment de déclarer votre grossesse ! Pour cela, deux possibilités :

Soit votre médecin ou votre sage-femme vous remet le document "premier examen prénatal" qui sert à déclarer votre grossesse. Vous adressez alors ce document à votre Caisse primaire d'Assurance Maladie. Il est important de remplir toutes les rubriques de ce document avant de l’envoyer, et en particulier vos coordonnées téléphoniques. Cela permettra à la PMI de vous rappeler, en cas de besoin, pour vous proposer un accompagnement personnalisé.

Soit votre médecin ou votre sage-femme libérale déclare votre grossesse en ligne. Si votre professionnel de santé fait le choix de la déclaration de grossesse simplifiée et dématérialisée, vous n’avez plus besoin d’envoyer le certificat papier du premier examen médical prénatal pour déclarer votre grossesse. En pratique, sur présentation de votre carte Vitale, votre médecin ou votre sage-femme libérale déclare votre grossesse en ligne. Ainsi, la caisse d'Assurance Maladie et la caisse d'Allocations Familiales peuvent traiter immédiatement votre dossier. De votre côté, vous n'avez plus de document à adresser, ni à la Caisse primaire d'Assurance Maladie (Cpam), ni à la Caisse d'Allocations Familiales (Caf).

L'Assurance Maladie vous informe

Dès qu'elle a reçu votre déclaration de grossesse, l’Assurance Maladie vous adresse automatiquement un calendrier personnalisé des examens médicaux à effectuer ainsi que des guides pour votre maternité.

 

Source : Ameli